Les prédictions de Yuval Noah Harrari  |  Antoine et Simone au Panthéon  |  Erbil en fête  |  Rire de soi et de tout pour se reconstruire

Le dernier numéro

octobre 2017

N° 668

Votre formule (abonnement annuel)

6 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Quelle actrice incarna le mieux à l'écran la mère juive contemporaine ?

Loading ... Loading ...
Littérature
Aucun commentaire

Le livre au coeur

L’Arche : Joëlle Lezmi, vous avez réalisé un Salon du livre comme tous les ans, le 14 mai à la mairie du troisième arrondissement à Paris. C’est le 66ème à notre connaissance?

Joëlle Lezmi : WIZO France est un précurseur dans  ce domaine. En  tant qu’ héritières du peuple du livre,  nous avons toujours donné une place privilégiée au récit écrit.  Depuis plus de 50 ans, nous avons à cœur de faire connaître la littérature israélienne et de façon plus générale, les œuvres qui transmettent, relatent ou permettent d’approcher le monde  juif et sa culture. Notre « mission » est aussi de faire découvrir les premiers romans de nouveaux  écrivains. Le Salon du Livre WIZO est un événement attendu auquel  participent chaque année de très nombreux auteurs. Cette année, plus de 60 d’entre sont venus à la rencontre de leur public, dédicacer leur roman de l’année. Bien entendu nos prix WIZO, Ariane Bois (littérature française) et Rachel Shalita (littérature israélienne) étaient présentes ou représentés. Mais notre salon n’est pas qu’une vitrine! Il est l’aboutissement du travail du Comité de Lecture WIZO  et, au dire des auteurs, ce comité est aussi pertinent que les critiques les plus avisés

 

Dans le cadre du prix littéraire de la Wizo, vous avez beaucoup œuvré pour faire connaître la littérature israélienne en France. Continuerez-vous à défendre cette littérature?

Bien sûr , nous avons révélé « Sotah » et Naomi Ragen par exemple est une fan de notre salon. Cette année « Comme deux Soeurs » de Rachel Shalita a recueilli les suffrages de nos comités: c’est un vrai « coup de cœur » à partager

 

En dehors de la culture, votre point fort reste le domaine de l’éducation. Avez-vous des projets en la matière?

Lorsqu’on évoque la WIZO on  ne peut s’empêcher de penser Israël et éducation,  petite enfance  et bien sûr, les crèches. Mais WIZO est bien plus que cela.  L’enfant est au coeur du système éducatif WIZO. La WIZO invente des programmes de pointe pour que chaque enfant puisse s’épanouir et trouver sa voie. La WIZO vient en aide aux familles en difficulté pour que leurs enfants aient les mêmes chances que les autres. La WIZO mène des programmes de leadership pour jeunes femmes diplômées afin de les aider à prendre toute leur place dans la société.

Et nous, les 250000 bénévoles WIZO du monde entier agissons quotidiennement pour soutenir toute cette action. Ainsi le Salon du Livre WIZO France ou la Coupe du Golf de Fourqueux qui se déroulera cette année le 13 juin. Je ne peux qu’inviter tous les joueurs de golf à s’inscrire à ce tournoi, particulièrement convivial – et homologué !