Injures antisémites envers Alain Finkielkraut : jugement rendu ce vendredi  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Une place de Jérusalem inaugurée à Paris  |  Jérusalem: la France ouvre puis referme le Tombeau des rois après des incidents Un sommet inaugural de la lutte contre l’antisémitisme à Bucarest Révolte au Soudan : « Les démocrates soudanais ne pourront compter que sur leur propre génie démocratique » 15ème édition du Festival des Cultures Juives du 13 au 23 juin 2019 ! Pierre Goldman ou la découverte d’un écrivain « Field Hospital X », l’oeuvre de l’Israélienne Aya Ben Ron, présentée à la Biennale de Venise Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy

Votre formule (abonnement annuel)

5 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Le dernier numéro

Mai-Juin 2019

N° 676

Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy

 

Nouvelle ligne éditoriale, nouvelle maquette et l’ambition de vivre avec vous les incroyables mutations qui bouleversent déjà nos vies, nous laissent parfois perplexes, inquiets, mais qui, dans le même temps suscitent fascination, curiosité et espoir.

L’Arche veut être le témoin lucide et l’acteur de cette société qui efface jour après jour nos repères pour en imposer d’autres ; être la voix juive au cœur de la cité, singulière et plurielle, qui aborde tous les sujets, pose toutes les questions, prend le temps de réfléchir, d’analyser, de confronter les points de vue, de comprendre ce qui se passe.

Les défis qui nous attendent sont-ils existentiels ? Certainement.

Jusqu’où l’Intelligence artificielle va-t-elle chambouler nos métiers, le travail, l’organisation sociale, notre quotidien ? Va-t-elle renforcer les inégalités ou au contraire permettre à chacun de nous plus d’humanité et de solidarité ? La PMA et la GPA, créeront-elles des structures familiales révolutionnaires, avec quelles conséquences éducatives, économiques, identitaires ? Saurons-nous à temps sauver la planète d’une mort, nous dit-on programmée ? Quelle place la spiritualité et les religions occuperont-elles dans ce monde ultra connecté, qui fait de chacun de nous, à notre insu, un « produit » qui se vend et s’achète sur le net ? Quid de nos traditions, des valeurs millénaires dont nous sommes porteurs ?  Jamais éthique et conscience n’ont eu un rôle aussi déterminant à jouer face aux débordements inéluctables et aux choix nécessaires que le « progrès » engendre.

Ainsi ce premier dossier, confié à la philosophe Myriam Revault d’Allonnes, sur les dangers encourus par la Vérité dans nos sociétés où les faits ont désormais moins de valeurs que les mensonges de ceux qui les profèrent. Le peuple juif sait, pour en avoir subi les conséquences, l’engrenage mortel que représentent la rumeur, la mystification, le complotisme, le négationnisme. A l’heures des fake news en tous genres, dont la puissance de frappe peut manipuler des opinions publiques jusqu’à influer le cours d’une élection, comment réagir, comment lutter ? Ce combat du vrai contre le faux qui s’inscrit dans la dynamique exponentielle du progrès numérique n’est pas le seul à nous interroger. Que dire des fractures sociales inédites qui déchirent nos sociétés et font renaître, comme à chaque fois, de vieux démons ? Les dérives violentes dans les manifestations de « gilets jaunes » émaillées de slogans antisémites et autres « quenelles » nous l’ont très vite rappelé. Cette remise en cause de la représentativité politique et des lois…ce jusqu’auboutisme qui sans vision aucune se fiche des syndicats, s’en prend aux Juifs, aux journalistes, protège celui qui frappe et frappe celui qui défend, sera l’objet du prochain numéro sous la plume de la sociologue Dominique Schnapper. Qu’il s’agisse de la France, de l’Europe, d’Israël, du monde, nous réfléchirons ensemble. Nous dégagerons du sens, avec un esprit libre, curieux, audacieux, ADN du FSJU, notre éditeur. Ainsi, l’Arche, proposera ses colonnes à toutes celles et ceux, juifs ou non juifs, religieux ou laïcs, croyants ou athées, de droite, de gauche, du centre dont l’analyse permettra de donner de la profondeur au tableau. Fidèle à l’enseignement de Golda Meir qui disait que : « le pessimisme est un luxe qu’un Juif ne peut jamais se permettre », nous insufflerons dans toutes ces pages, une belle énergie positive : des papiers variés, sérieux ou plus légers, de l’insolite, de la gourmandise, des livres, des rencontres, de l’humour.

C’est cela notre ambition pour l’Arche.

Elle est enthousiasmante. Elle est immense.

 

Paule-Henriette Lévy