Agression antisémite à Livry-Gargan  |  Les multiples talents de Valérie Mréjen  |  Un air de famille  |  Henri Cukierman : « Montrer la réalité d’Israël »

Le dernier numéro

juillet 2017

N° 667

Votre formule (abonnement annuel)

6 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Quelle actrice incarna le mieux à l'écran la mère juive contemporaine ?

Loading ... Loading ...
Antisémitisme

Agression antisémite à Livry-Gargan

Une famille juive a été agressée dans la nuit du 7 au 8 septembre, dans le 93. Des membres de cette famille de Livry-Gargan ont été séquestrés pendant plusieurs heures à leur domicile, frappés puis ligotés. Les agresseurs, qui se sont introduits par effraction, ont coupé le courant, frappé le fils pendant toute la nuit, avant de s’en prendre à sa mère. Son époux, alerté par les cris, a été maîtrisé par ses agresseurs qui lui ont asséné plusieurs coups au visage et au corps. Les individus, qui n’ont pas encore été appréhendés, auraient déclaré : « Vous êtes juifs, vous avez de l’argent, on prend l’argent aux juifs pour le donner aux pauvres ».

La police est intervenue à la suite de l’appel de la mère et les agresseurs se sont emparés des cartes de crédit, des bijoux et de liquidités avant de prendre la fuite.

Une enquête est en cours dont les premiers éléments indiquent un caractère antisémite manifeste.

« Selon les premiers éléments, la motivation de cet acte lâche semble directement liée à la religion des victimes » a déclaré le Ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb, dans un communiqué. « Tout sera mis en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette odieuse agression » a ajouté M.Colomb qui a apporté son « profond soutien à la famille et aux responsables des institutions juives de France ».

Le Crif a condamné avec force dans un communiqué une « agression très violente et antisémite ». Pour le Président du Conseil représentatif des institutions juives de France, M.Francis Kalifat, « cet acte odieux est bien la preuve si besoin est, que les juifs de France sont particulièrement menacés dans la rue et depuis quelque temps au sein même de leur domicile, ce qui est encore plus inquiétant ».

« Après ce meurtre atroce de Sarah Halimi chez elle , cette nouvelle agression doit conduire les autorités de notre pays à une vigilance renforcée et à des sanctions exemplaires et dissuasives ».

Le Secrétaire d’Etat au numérique, M.Mounir Mahjoubi a condamné cette agression au nom du gouvernement.

L’UEJF a condamné fermement et dénoncé cet acte antisémite particulièrement violent et intrusif qui contribue à accroître le sentiment d’insécurité des Français juifs. Cette agression n’est pas sans rappeler l’assassinat antisémite commis contre Sarah Halimi en avril 2017 et le viol à caractère antisémite d’une jeune femme et la séquestration de son compagnon le 1er décembre 2014 à Créteil.

Pour Sacha Ghozlan, président de l’UEJF « Nous appelons les pouvoirs publics à mobiliser leurs effectifs pour interpeller les agresseurs. Il est important de mettre en oeuvre une action forte et cohérente contre l’antisémitisme et oeuvrer en profondeur contre les préjugés et les stéréotypes antisémites ».