La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy
Antisémitisme

La commémoration de l’attentat de Pittsburg

Ariel Goldmann, président du Fonds Social Juif Unifié et de la Fondation du Judaïsme français était, le 25 octobre dernier, invité à l’ambassade des Etats-Unis à Paris par l’ambassadeur, son excellence Jamie McCourt à l’occasion d’une cérémonie marquant le premier anniversaire de l’attentat de Pittsburg.

Comme il a été rappelé, en ouverture de la commémoration, le 27 octobre 2018, un tireur est entré dans la synagogue Tree of life de Pennsylvanie, au cri de « tous les Juifs doivent mourir », pendant l’office matinal de chabbat. Il abattra 11 personnes. Lors de la cérémonie parisienne, très solennelle, Jamie McCourt a dit avec beaucoup de force, sa volonté inébranlable de lutter contre l’antisémitisme, affirmant que dans le cadre de ses fonctions c’était désormais « sa priorité absolue ». Elizabeth Martin-Shukrun, l’attachée culturelle de l’Ambassade, maitresse des cérémonies a invité la directrice France de l’American Jewish Committee, Anne-Sophie Sebban-Bécache à prendre la parole. Cette dernière, insistant sur le fait que l’attaque de Pittsburg était la plus meurtrière perpétrée contre des Juifs dans l’histoire des Etats Unis, a appellé à prendre des mesures concrètes et à ne laisser passer aucun acte de haine anti-Juifs, aussi petit soit-il.

Après avoir entendu le témoignage vidéo émouvant du fils d’une des victimes évoquer quelques souvenirs de sa mère, des membres de sa famille venus le représenter en France ont, avec l’ambassadeur allumé 11 bougies. Une minute de silence et de recueillement a ensuite été suivie par l’assemblée De très nombreux membres de l’ambassade américaine, debout au fond de la salle ont tenu à participer à cet hommage, ponctué d’intermède musicaux, et notamment

Du Kaddish de Maurice Ravel. Après la cérémonie, Ariel Goldmann et Jamie McCourt ont échangé quelques mots, désireux l’un et l’autre d’aller ensemble de l’avant dans leur lutte commune. Etaient également présent à cet hommage, Frédéric Potier, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT., Francis Kalifa et Robert Ejnes, président et directeur du Crif , Joël Mergui, Président du Consistoire central, Haim Korsia, Grand rabbin de France, et Claude Cohen, membre du bureau directeur du FSJU.