La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy

Que ta volonté soit fête, d’après Une vie bouleversée, le journal d’Etty Hillesum

A l’occasion de la commémoration de la libération du camp d’Auschwitz, l’Espace Rachi propose de découvrir, les 26 et 27 janvier prochain Que ta volonté soit fête, une création artistique d’après le journal intime d’Etty Hillesum. Embarquée le 7 septembre 1943 dans un convoi de 987 personnes, Etty Hillesum meurt à Auschwitz le 30 novembre 1943. Elle laisse derrière elle onze petits cahiers à spirale, confiés à une amie, et des centaines de lettres qui sont devenus, son inoubliable et unique ouvrage posthume, Une vie bouleversée.

En février 1941, Etty Hillesum qui vit à Amsterdam rencontre Julius Spier, juif berlinois et  ancien élève de Jung, qui deviendra très vite son ami, son amant et son maître à penser. C’est sous son influence qu’elle entame à 27 ans ce journal dans lequel elle relate confidences sur sa vie sexuelle, désir d’écriture et l’inexorable spirale des restrictions et des persécutions qui amenèrent les juifs néerlandais vers les camps de transit, puis vers la mort en déportation.

Tout à la fois témoignage historique et introspection émouvante et sans concession, Une vie bouleversée est une véritable ode à l’espoir qui révèle qui plus est la personnalité hors du commun d’Etty Hillesum. Face à l’adversité, celle-ci n