La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy

L’indépendance d’un pays et d’une femme qui le construit

Lorsqu’on évoque les pionniers de l’Etat d’Israël, on parle souvent au passé, et encore plus souvent au masculin. Car dans la grande majorité des sociétés, le rôle des femmes est rarement évalué à sa juste valeur. Pourtant, Pnina Gary est une des grandes figures de ce pays. Agée aujourd’hui de 85 ans, elle traversa les 65 années du pays en prenant part à sa construction et son évolution, dans des domaines très différents.

Née Pnina Dromi à Nahalal, elle travailla en Allemagne auprès d’enfants survivants de l’Holocauste. Mariée au journaliste américain Robert Gary, elle étudia auprès de Lee Strasberg dans les années 50 à New York afin de devenir actrice. En revenant en Israël elle devint une figure majeure des grandes scènes théâtrales. Au Zavit puis au Habima et au Orna Porat, en tant que productrice, metteur en scène et actrice. Elle adapta au théâtre les œuvres des plus grands auteurs israéliens tel Amos Oz, sans oublier Jean-Paul Sartre.

En 2008, elle présente son one-woman show Une Histoire d’amour israélienne, qui retrace un autre moment important de sa vie : sa relation avec Eli Ben-Tzvi (le fils de celui qui deviendra Président du pays) qu’elle devait épouser à la fin des années 40.

Lors d’un séjour en Israël, la comédienne Estelle Grynszpan discute avec Ruth Ouazana, la fondatrice de Limoud, de cette pièce que cette dernière venait de voir. Intéressée par le sujet, Grynszpan contacte l’auteur afin de savoir si quelqu’un l’adapte en France. Pnina Gary lui répond : « Vous ne la trouverez pas, c’est une partie de ma vie. Je suis la seule à pouvoir la mettre en scène. » Recevant le texte en anglais, Estelle Grynszpan propose de la présenter à Paris.

Suite à un long travail, les deux femmes préparent l’adaptation. Cette histoire d’amour autour de la création d’Israël raconte la détermination d’une des grandes femmes de ce pays, interprétée dans un monologue envoûtant et en français. La rencontre avec Estelle Grynszpan et celle à laquelle elle vous invite vous donnent au moins deux bonnes raisons pour voir cette pièce.

Une Histoire d’amour israélienne. Ecrit et mis en scène par Pnina Gary. Interprété par Estelle Grynszpan. Les samedis à 20h30 et les dimanches à 15h, du 13 avril au 19 mai 2013. Au Théâtre Darius-Milhaud, 80 allée Darius Milhaud, 75019 Paris.