La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy
Israël

Gill Rosenberg, une israelo-canadienne, capturée par Daech ?

L’Etat Islamique affirme via un forum web avoir capturé des combattants kurdes ainsi que Gill Rosenberg, une israélo-canadienne de 31 ans qui s’était engagée auprès des forces kurdes de Syrie afin de soutenir leur lute contre Daech.

«Les Kurdes sont nos frères. Ils sont de bonnes personnes. Ils aiment la vie, beaucoup comme nous, vraiment », répondait-elle en hébreu il y a quelques semaines encore lorsqu’une radio israélienne , Israel Radio, l’interrogeait sur ses motivations à combattre aux côtés des peshmergas.

Gill Rosenberg est une ancienne pilote d’avion, qui s’était également engagée au sein de Tsahal. Après quelques déboires judiciaires, elle avait  également été impliquée dans une affaire de fraudes téléphoniques aux Etats-Unis.

Si l’information n’a pas été officiellement confirmée, des messages inquiets parsèment pour l’heure la page Facebook de la jeune femme.

« Le gouvernement du Canada explore tous les réseaux appropriés pour réunir davantage d’informations, et des responsables sont en contact étroit avec les autorités locales », affirme le ministère dans un communiqué.

« Le gouvernement du Canada est au courant de l’information selon laquelle un citoyen canadien a été kidnappé en Syrie », et  » ne fera pas de commentaire ou ne publiera pas d’information qui pourrait compromettre les efforts en cours et risquerait de mettre en danger la sécurité des Canadiens à l’étranger », ajoute-t-il.

 

Actualisation du 01/12/2014 : Ottawa ne retient plus, pour l’instant, la thèse selon laquelle l’Israélienne d’origine canadienne Gill Rosenberg aurait été enlevée par le groupe armé État islamiste (EI), selon les informations obtenues par  La Presse canadienne d’un responsable gouvernemental, sous le couvert de l’anonymat.