La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy
France

« France, ô ma France très belle. Pour toi je ferais bataille »

Ce chant de marche des paras du 11ème choc, fut celui que je choisis pour ma section de chasseurs parachutistes.

Nous entonnions toujours un couplet avec force :

« Chez l’ennemi la nuit sera très dure
Pour ceux qui pillent et qui tuent 
»

Les ennemis sont là, les ennemis de MA France ont muté, mais ils ont toujours la même haine de notre Liberté, de notre tolérance, de notre douceur de vivre ensemble.

« Ce vol noir des corbeaux sur nos plaines » cherche à revenir. Nous saurons les chasser.

« Ami, entends-tu ? »

Et dans ce 11ème arrondissement martyr de Paris, qu’ils sont venus frapper à nouveau et pas par hasard.

Ce 11ème abrité sous la belle colonne de la Liberté de La Bastille. Ce 11ème qui a payé le plus lourd tribu à la déportation des Juifs de France. 1 Juif arrêté en France sur 7, soit plus de 11.000, le furent dans le 11ème. Ce 11ème qui fut celui des émigrés, des ouvriers, des artisans, des idéaux communistes. Ce 11ème où la plupart des héros de l’Affiche Rouge et des FTP-MOI vivaient, dont Marcel Rajman. Ce 11ème du massacre de Charlie Hebdo. Ce 11ème devenu le quartier de notre belle jeunesse, le nouveau Montparnasse ou Saint-Michel. Ce 11ème de cette jeunesse ouverte sur le monde, polyglotte, festive, libre en tout, libre dans sa sexualité, tolérante. C’est cette jeunesse qu’on a voulu assassiner.

Mais je n’oublie pas que ce quartier fut souillé, 16 mois jour pour jour, avant le crime. Ce quartier fut souillé le 13 juillet 2014, par des hordes pogromistes qui, solidaires de Gaza, défilaient au cri de « Mort aux Juifs » sous les drapeaux des assassins du Hamas, du Hezbollah et même de DAESH. Ces jeunes animés de la haine du Juif, de la démocratie et de la France, épaulés des vieux compagnons de route de tous les totalitarismes, ceux-là sont les complices des assassins de vendredi soir.

Et je ne veux pas oublier ces jeunes israéliens massacrés au café Mike’s place sur la plage de Tel-Aviv, commeces21 autres jeunes israéliens déchiquetés par une bombe kamikaze en juin 2001 devant la boite de nuit le Dolphinarium à Tel-Aviv. Ces jeunes israéliens étaient massacrés par les mêmes kamikazes bardés de haine au nom d’Allah et d’explosifs. Cette jeunesse israélienne avait été assassinée, comme un signe avant coureur, comme on a massacré notre jeunesse française au Bataclan et rue de Charonne. Quand nous expliquions qu’il n’y avait aucune justification à ces crimes, les mêmes « intellectuels » les justifiaient. Edwy Plenel alors au Monde dénonçait le coupable, Israël, et hier dans Médiapart, osait désignerla politique internationale de la France, comme la cause de ces crimes.

Et je n’oublie pas les attaques multiples de plusieurs commandos coordonnés, de la nuit de Bombay, annonciatrices de celle du 13 novembre. Ces attaques où moururent deux de mes amis très proches, Mourad et Loumia Amarsy, Français, musulmans libres et tolérants, avec lesquels nous partagions cet amour de la vie et des rires complices.

En 2001, je pleurais les jeunes israéliens, en 2008 je pleurais les jeunes indiens et mes amis, en 2015 je pleure les jeunes français.

On veut tuer notre jeunesse si Libre dans sa tête et dans son corps. On veut faire peur et nous renvoyer à un monde de barbarie, de haine et d’intolérance.

C’est une vision du monde qui nous oppose. Comme elle nous a opposé au nazisme et au stalinisme.

J’aime cette France qui se bat, courageuse lucide et qui ne tombe pas dans le piège de l’intolérance. J’aime cette France qui sauve le Mali des terroristes islamiques d’AQMI, la Centrafrique des assassins djihadistes. Cette France qui ne recule pas pour frapper DAESH en Irak et en Syrie et permettre aux vaillants kurdes de récupérer des villes stratégiques.

Nous ne nous laisserons pas faire. Notre Etat est fort. Nous sommes une des premières puissances militaires mondiale. Nous avons un des meilleurs services de renseignement tant intérieur qu’extérieur. « Weshallneversurrender » comme répondit crânement Churchill à Hitler.

Nous devons frapper et frapper fort.

Nous devons frapper encore plus fort avec nos Rafales les camps de DAESH, leurs installations, leurs puits de pétrole. Nous devons soutenir, armer, assister ces valeureux Peshmergas. Et en France, nous devons placer immédiatement en détention administrative tous les apprentis terroristes, porteurs de haine avant d’être porteurs de bombes. Tous les imams radicaux doivent être arrêtés, et pour les étrangers, expulsés. Toutes les mosquées diffusant des messages de haine fermées. Tous les pourvoyeurs de haine sur les réseaux sociaux poursuivis et condamnés sévèrement. Et tous ces collabos, atteint d’un sociologisme compassionnel criminel comme EdwyPlenel, Mediapart, certains membres du Front de Gaucheet autres NPA doivent être dénoncés. Aucune tribune médiatique ne doit être offerte aux collaborateurs des meurtriers de notre jeunesse.

La France est en guerre contre le terrorisme. C’est un combat long et difficile. L’exemple israélien montre que seule la cohésion nationale, la solidarité, la lucidité et le patriotisme peuvent l’endiguer.

Retrouvons le sens de ces valeurs nobles : Patrie, Solidarité, Courage sans jamais tomber dans l’intolérance et la haine de l’autre.

C’est un combat politique et militaire contre un ennemi déterminé et structuré.

Soyons lucides, déterminés, combattons le sans merci etnous vaincrons.