La commémoration de l’attentat de Pittsburg  |  Israël terre de tourisme !  |  « Les défenseuses du burkini n’ont rien compris : Rosa Parks, c’est l’émancipation! »  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy

Déclic, une pièce surprenante de Claire-Sophie Beau

Que se passe-t-il entre le moment où le photographe aperçoit l’objet de son inspiration et la saisie du moment ? Comment va-t-il réussir à partager à ceux qui défileront devant ses œuvres exposées l’instant volé ou du moins capturer ? Ces questions, généralement réservée à une présentation d’une œuvre s’inversent dans la bouleversante pièce de Claire-Sophie Beau. Inspirée d’un drame familial, elle donne à une photographie un pouvoir bien plus surprenant, bien plus lointain. Celui de refaire surface et de secouer les certitudes, de provoquer les rapprochements et les questionnements. Hadrien, photographe, interprété par Slimane Yefsah, est confronté à la mort brutale de sa mère. Le rapport à son art, à son judaïsme et aux autre et surtout au temps qu’il redécouvre évoluent de manière surprenante.

Déclic, une pièce de Claire-Sophie Beau. Avec Slimane Yefsah, Philippe Rambaud, Johanna Seror, Max Geller, André Sarfati et Josette Stein.

A l’Espace Rachi, 39 rue Broca 75005. Les 5, 8, 9, 10 et 11 mai. Réservations :  http://www.culture-juive.fr/declic/