Des insultes antisémites contre Alain Finkielkraut avant les rassemblements du 19 février  |  Une plainte déposée après la profanation du lieu en mémoire d’Ilan Halimi dans l’Essonne  |  Un restaurant Bagelstein ciblé par l’antisémitisme à Paris  |  Le Sénat américain vote un texte ciblant le mouvement BDS

Votre formule (abonnement annuel)

5 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Le dernier numéro

mars-avril 2019

N° 675

Hofesh Schechter (re) fait son SHOW à Paris

Hofesh Schechter est un chorégraphe israélien, l’un des plus brillants du moment. Il est à la tête de sa propre compagnie depuis 2008, la Hofesh Shechter Company. Sa fameuse trilogie barbarians est créée en juillet 2015 au Berliner Festspiele. Cette même année, il co-réalise Orphée et Eurydice de Gluck, au Royal Opera House de Londres, et s’ancre dans la capitale anglaise avec notamment Untouchable. Sa compagnie est désormais résidente au Brighton Dome de Londres.

 

SHOW est créé le 17 mars 2018 au Teatro Ariosto Reggio Emilia en Italie. Ce spectacle foudroyant est à nouveau proposé en France du 20 au décembre 2018 au Théâtre des Abbesses, après son succès parisien du printemps dernier.Fidèle à la réputation de son auteur, cette chorégraphie, d’une énergie explosive, est portée par 8 jeunes interprètes internationaux à l’excellence et l’engagement physique impressionnants. SHOW est grand balagan onirique et baroque, cynique et hypnotique, sur le thème du cirque dans lequel 4 couples questionnent la violence du monde contemporain : « un rêve romantique, déchiré par la violence humaine, mais toujours renaissant, où Shechter amène une jeune troupe au cœur de ses fulgurances. »

 

« Avec SHOW, Shechter affirme son talent pour un geste chorégraphique offensif, fonceur. Sur un plateau rouge enfumé, SHOW met en scène une tornade humaine happée au triple galop par une vague de violence chaotique, sur les beats percussifs d’une musique également composée par le chorégraphe. Ce menu « pur Shechter » distingue la capacité chorégraphique et théâtrale de ces jeunes danseurs. Très inspiré par leur habileté et leur appétit, il rêve de pouvoir donner encore plus d’opportunités à cette nouvelle génération. » annonce très justement le Théâtre de la Ville.