Première commémoration officielle du génocide arménien en France  |  Le monde change. L’Arche aussi. L’édito de Paule-Henriette Lévy  |  « La vérité au combat » : le dernier numéro de l’Arche est sorti !  |  Emotion mondiale devant Notre-Dame de Paris en flammes

Votre formule (abonnement annuel)

5 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Le dernier numéro

mars-avril 2019

N° 675

France

Alain Soral condamné à un an de prison ferme pour injure et provocation à la haine raciale

Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné jeudi l’essayiste d’extrême droite Alain Soral à un an de prison ferme pour avoir injurié une magistrate et tenu des propos antisémites sur son site internet.

Alain Bonnet, dit Soral, avait notamment écrit en mars 2018 sur son site Egalité et réconciliation : « les juifs sont manipulateurs, dominateurs et haineux. »

Le 7 avril 2018, il publiait sur son site internet, un article violemment injurieux envers une Procureur de la République, reprenant des thèses virulente d’antisémitisme. On pouvait notamment y lire :

« Entre le peuple juif et le reste de l’humanité, le combat ne peut être que génocidaire et total ».

« L’UEJF salue cette décision du Tribunal de Grande Instance de Bobigny qui marque une volonté ferme de faire condamner l’auteur d’un appel au meurtre génocidaire explicite. Cette victoire marque un nouveau coup d’arrêt au marchand de haine antisémite et négationniste Alain Soral. » a déclaré l’UEJF dans un communiqué.

Si Alain Soral, coutumier du palais de justice, a déjà été condamné par le passé à plusieurs amendes et une condamnation de 6 mois de prison avec sursis en 2018, cette peine de prison ferme est une « victoire contre la haine » pour les parties civiles, LICRA et UEJF.

« La justice met un nouveau coup d’arrêt à ce petit propagandiste de la haine », a salué ce jeudi l’Union des Etudiants Juifs de France.

Avec AFP.