Des insultes antisémites contre Alain Finkielkraut avant les rassemblements du 19 février  |  Une plainte déposée après la profanation du lieu en mémoire d’Ilan Halimi dans l’Essonne  |  Un restaurant Bagelstein ciblé par l’antisémitisme à Paris  |  Le Sénat américain vote un texte ciblant le mouvement BDS

Votre formule (abonnement annuel)

5 numéros par an

A partir du numéro

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'abonnement.

Le dernier numéro

mars-avril 2019

N° 675

Antisémitisme

Une plainte déposée après la profanation du lieu en mémoire d’Ilan Halimi dans l’Essonne

« Ce matin, lundi 11 février, à l’avant-veille de la cérémonie annuelle en hommage à Ilan Halimi, les services municipaux de la commune de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne, ont découvert que les arbres plantés à sa mémoire ont été coupés, profanés. L’un abattu, l’autre sectionné », a dénoncé dans un communiqué le maire de la ville, Frédéric Petitta, annonçant également le dépôt d’une plainte.

Ilan Halimi avait été retrouvé agonisant en 2006 le long d’une voie de chemin de fer à Sainte-Geneviève-des-Bois. Il avait été enlevé, séquestré et torturé pendant 24 jours par un groupe antisémite, surnommé « le gang des barbares » dans un immeuble HLM de Bagneux. Il avait été retrouvé nu, bâillonné et menotté. Il est décédé lors de son transfert à l’hôpital. Ses ravisseurs avaient ciblé le jeune homme parce qu’il était juif.

Depuis 13 ans, la commune de Saint-Geneviève-des-Bois organise chaque une cérémonie en hommage au jeune homme. Les deux arbres avaient été plantés en 2007 et 2010 en hommage, le nom « Ilan » signifiant « arbre » en hébreu. La prochaine cérémonie d’hommage est prévue ce mercredi 13 février à 10 heures.

Dominique Sopo, le président de SOS Racisme a réagit : « le 13 février 2006, Ilan Halimi était abandonné agonisant à Sainte-Geneviève-des-Bois. Il décédait quelques heures plus tard des sévices que lui fit subir le « gang des barbares ». Face à ce crime antisémite et sur les lieux où Ilan fut jeté comme un chien, la mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois a planté des arbres et a apposé une plaque en la mémoire d’Ilan. Sur ce lieu, des commémorations ont lieu chaque 13 février. Ce matin, ce lieu a été profané, à quelques heures de la cérémonie de mercredi prochain. SOS Racisme condamne cet acte odieux et sera présent ce mercredi 13 février pour honorer la mémoire d’Ilan Halimi et exprimer son refus de la haine antisémite. »

Sacha Ghozlan, le président de l’UEJF ( Union des Etudiants Juifs de France) a quant à lui déclaré : « ce matin nous apprenions que les portraits de Simone Veil ont été salis par des croix gammée. Deux visages de la France, saccagés par la haine antisémite. L’antisémitisme n’est jamais un fait divers. Il doit toujours nous alerter, et nous faire réagir. 
Nous continuerons à construire fièrement là où certaines lâches veulent détruire anonymement. Nous ne céderons rien. »

Ariel Goldmann, président du FSJU s’est exprimé sur son compte Twitter, interpellant les pouvoirs publics :

« IlanHalimi, Simone Veil deux symboles du martyr juif atteints aujourd’hui, 74% d’augmentation des actes anti juifs, cinq  églises profanées ce week-end. Ça ne va pas du tout ! Passons très vite de la parole aux actes avant un nouveau drame !

 

La plaque en mémoire du jeune homme érigée en 2011 avait déjà été profanée en novembre 2017. Cette dernière, disposée dans un parc communal, avait été découverte le matin de la Toussaint couverte d’inscriptions antisémites et d’insultes.

ALBK